Les 5 leçons de sagesse Sioux

img_2337Dans son livre « La Voie Lakota de la force et du courage » (éd.Vega), Joseph Marshall III met en exergue 5 repères sur le chemin de la vie et invite le lecteur à les pratiquer régulièrement :

La Transformation : pour favoriser les transformations positives, prendre le temps de repérer d’une part tout ce qui vous procure des émotions positives dans les relations, les tâches, votre organisation et d’autre part tout ce qui vous agace, vous inquiète, vous agresse ou vous épuise. Une fois ces 2 pôles identifiés, planifier une série d’actions concrètes à réaliser au jour le jour avec patience et ténacité.

La Simplicité : mieux nous gérons notre énergie – physique, psychique et spirituelle – mieux nous vivons. S’entrainer chaque jour à qualifier vos actes (propos, achats, décisions…) de « justes » ou de « trop ». Trop compliqué ou excessif. Faire confiance à votre petite voix intérieure. Identifier ceux qui, dans les « trop » vous ont procuré du plaisir puis réfléchir à la façon dont vous pourriez obtenir ces mêmes bénéfices sans en passer par l’excès.

L’Objectif : pour apporter sa pierre – même minuscule – au mieux-être du monde, il faut savoir choisir la forme d’aide, de don qui vous ressemble le plus, celle qui émane de votre être profond. Certains sont doués pour écouter, d’autres pour conseiller, d’autres encore pour apporter de la gaieté ou pour construire. Ce sont les autres, vos proches qui connaissent souvent mieux que vous votre talent altruiste particulier. Ils l’expriment avec gratitude lorsqu’ils vous remercient parce que vous les faites rire, apaisez leurs inquiétudes, dénouez une situation compliquée ou que vous les écoutez avec bienveillance. C’est simplement cette qualité qui est à cultiver, à dispenser généreusement, chaque fois que vous le pouvez. 

La Force : laisser venir à votre mémoire les différentes épreuves que vous avez eues à affronter dans votre vie. Porter votre attention sur les ressources que vous avez eues à déployer. Qu’avez-vous appris sur vous ? Vous êtes-vous déçu ou agréablement étonné ? Qu’avez-vous fait de ces expériences ? A la lumière de ce que vous avez appris de vous et de la vie, comment les affronteriez-vous aujourd’hui ? Prendre un moment pour honorer votre force intérieure et vous féliciter. Garder à l’esprit que la vraie force est d’essayer de faire au mieux de ce que l’on peut, sans se mentir.

La Résilience : notre monde moderne dispose heureusement de ressources comme la thérapie pour nous permettre de nous relever des épreuves, de panser et d’apaiser nos blessures. Mais si le choc n’est pas trop fort, si nous sentons que nous avons besoin d’un simple coup de main pour nous redresser, nous pouvons essayer d’être pour nous-mêmes cette main secourable. Pourquoi ne pas tenter de vous prodiguer les soins et les conseils que vous fourniriez à un être qui vous est cher ? Et si vous ne parvenez pas à vous relever tout seul, pourquoi ne pas solliciter des proches, qui pourront se relayer et vous apporter de l’aide et du soutien afin de favoriser votre convalescence ? (source Psychologie Magazine). 


>> Dans son approche et sa démarche, l’association AOM peut vous accompagner sur le parcours du mieux-être.