Origine

⇒ Vous êtes dans la rubrique : About

« Notre mission : permettre aux gens qui souffrent d’exprimer tout le potentiel qui est en eux ». 

  •  L’association AOM a été créée à l’initiative de Laurent Tissinié qui, à la suite d’une succession d’épreuves et de contrariétés, a expérimenté tout un « parcours du mieux-être ».
  • Allant de la course à pied en passant par la pratique d’un art martial, d’une initiation à la méditation, d’une psychothérapie, de médecines douces, de thérapies complémentaires, son parcours le conduit même à modifier certains aspects de son alimentation.
  • Grâce à des lectures sur le développement personnel et des rencontres enrichissantes, il va de mieux en mieux, réduit progressivement son traitement médicamenteux en accord avec son médecin, jusqu’à ne plus rien prendre aujourd’hui (*).
  • Laurent dit avoir souffert de cet état, être sorti de la souffrance et désire aujourd’hui aider à son tour les personnes ressentant des troubles de l’humeur. Il s’adresse à ceux qui se sentent isolés, qui n’ont peut-être pas le budget nécessaire à y consacrer, mais qui sont suffisamment ouverts pour expérimenter d’autres outils souvent peu connus, non conventionnels et parfois onéreux.
  • Il se définit comme un être sensible sous le diktat d’une éducation où « l’on ne lâche rien », dépassé par trop de problèmes à résoudre en même temps, voulant à tout prix « tout prendre en main ». Il refuse l’étiquette « bipolaire » stigmatisant et enfermant le patient dans un statut de « malade-victime à vie ».
  • Avec de l’aide, des exercices simples, du courage, de la persévérance, de la patience et une bonne hygiène de vie, il assure que chacun peut arriver à gérer ses humeurs et vivre harmonieusement.
  • Sur son chemin, Laurent a rencontré des thérapeutes qui sont devenus des amis et qui éprouvent eux aussi l’envie d’aider, avec humilité car nous avons tous nos limites (voir les membres du bureau d’AOM).
  • Il prévient toutefois qu’il n’est ni médecin, ni psy, ni même thérapeute…seulement une personne qui a exploré plusieurs thérapies naturelles et complémentaires (toutes brèves et efficaces) pour aller vers un mieux-être.

(*) Attention : ne jamais arrêter brutalement ses médicaments sous peine de crise de manque, même si vous vous sentez mieux. Toujours en référer à son medecin avant de modifier son traitement. 


cropped-capture-d_c3a9cran-2016-08-07-c3a0-16-14-06.pngDans la même rubrique :


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑