Que faire en cas de crise de l’humeur ?

⇒ Vous êtes dans la rubrique : Réagissez !

« Rien ne nous rend si grands qu’une grande douleur ». Alfred de Musset

4 conseils pour faire taire les marteaux piqueurs des pensées !

1. S’ISOLER aussitôt pour être attentif aux manifestations qui se produisent en vous (ex: gorge serrée, langue sèche avec difficulté d’avaler sa salive, yeux vitreux avec regard vide, intestins noués avec système digestif perturbé, coeur oppressé avec respiration accélérée …). Puis se contenter de les OBSERVER en silence, sans se juger ni s’infliger une double peine.

2. RESPIRER, COURIR OU MARCHER. Chausser une paire de baskets, marcher promptement ou courir 30 à 45mns et surtout respirer en conscience pour chasser les idées noires et libérer les hormones du bien-être.

3. SOULAGER VOTRE EMOTION. Une fois trouvée l’émotion qui vous perturbe (ex: colère, impatience, peur, anxiété, honte…), prendre le remède homéopathique ou la Fleur de Bach correspondante (voir un témoignage) qu’un thérapeute de l’association vous aura aidé à déterminer.

4. NOTER dans votre « carnet de bord », le déclencheur de la contrariété (ex: on vous a fait une réflexion sur votre attitude, une dispute, ….).
D’une manière générale, noter TOUT ce qui vous passe par la tête afin d’éviter que les idées ne « s’envolent » ou ne s’accumulent au risque de procrastiner.
Ces notes vous serviront de base lors de votre rencontre avec un des membres de l’association quand vous déciderez de vous lancer dans La Démarche

Ces conseils sont à utiliser lors de chaque nouvelle crise – car il y en aura d’autres – jusqu’à ce que le message, la leçon, l’information soient bien compris.


cropped-capture-d_c3a9cran-2016-08-07-c3a0-16-14-06.pngSi votre crise est intense et que vous souhaitez être rapidement contacté, cliquez ici. Précisez qu’il s’agit d’une crise et laissez-nous un numéro de téléphone où vous joindre pour un entretien.


 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑