Travail sur le trouble

⇒ Vous êtes dans la rubrique : Ouverture

« L’homme ne se construit qu’en poursuivant ce qui le dépasse ». André Malraux

Avant toute chose, la décision d’aller mieux et de se mettre en mouvement doit venir de VOUS. Ensuite, vous pourrez accéder à différentes aides, voire rencontrer des personnes (guides) qui vous mettront sur la voie. 

10 pistes pour aller mieux !

1. Hygiène de vie : limitez les excitants type café, alcool et tout ce qui risque de solliciter le foie. Évitez le cannabis car il aggrave les troubles de l’humeur.

2. Alimentation : privilégiez des produits naturels et non transformés ; fruits et légumes de saison ; moins de gluten, moins de viande rouge, moins de lait de vache ; testez le PH (de votre urine) pour vérifier l’acide-base de l’organisme, maintenez-le proche de 7 (comme une piscine😉) et réduisez les sucres afin de ménager vos intestins – siège de vos émotions et donc de l’humeur.

3. Activités : pratiquez en douceur et en pleine conscience (ex : marche rapide, course à pieds, vélo, nage, danse, arts martiaux, Tai-chi, yoga, Pilates, méditation,…) pour défocaliser le mental de sa souffrance mentale.

4. Loisirs : autorisez-vous toutes les fantaisies (détente, rire, massages, passions créatives, artistiques…) pour être dans l’instant présent. Appréciez les petites choses de la vie et reconnectez-vous avec la nature (balades en forêts, au bord d’un lac…) et exercez-vous au lâcher-prise

5. Lectures, écritures, rencontres, conférences : élevez-vous, enrichissez-vous de connaissances et de partage (attention toutefois aux dérives sectaires), ou en s’ouvrant aux autres

6. Médecines douces et complémentaires : pour gérer ses émotions, explorez l’homéopathie, les huiles essentielles, les Fleurs de Bach (voir 1 témoignage), la phytothérapie, l’acupuncture, l’hypnose, l’EMDR, les constellations familiales, la méthode TIPI, etc….(en veillant toutefois à sélectionner les thérapeutes compétents car il existe, comme dans toute pratique, des personnes peu recommandables).

7. Respiration abdominale : pour éviter que tout s’emballe quand le souffle se bloque, respirez profondément en conscience ; cela calmera le mental, limitera les peurs et massera votre diaphragme.

8. Travail à faire sur les choix : répondez à la question « Je veux quoi dans la vie ? » sans aucune limite. Faites le tri dans les activités, les relations et les tâches qui baissent votre énergie (trop de choses faites par devoir et manque d’envie, corvées en tout genre) en vue de faire le vide

9. Planning personnalisé : pour éviter la procrastination (fait de remettre une tâche au lendemain), réalisez votre planning de la journée ou de la semaine et s’y tenir, même s’il ne devait y avoir qu’un seul objectif à atteindre.

10. Nettoyage « psy. » : prévoyez quelques séances (3 peuvent suffire) d’une thérapie brève pour vous libérer du poids du conditionnement (place occupée dans sa famille, une fratrie), d’une éducation sévère (« édu-castration »?), de pensées limitantes (culpabilité, honte…), des mémoires du passé (traumatisme, deuil…), des croyances et des schémas erronés (jugement de valeur, comparaison, envie, jalousie…).

Ou plus simplement parlez avec quelqu’un de suffisamment à l’écoute pour partager vos doutes, vos inquiétudes et vous aider à vous alléger.


 logo AOMUne fois ces pistes explorées, passez à l’étape suivante Mieux-Etre (Étape 6) afin de gérer l’entrain avec patience, persévérance et sans trop vous disperser car on a souvent tendance à vouloir tout, tout de suite.


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑