L’écriture libère

Le cerveau bouillonne, les idées arrivent en masse et s’entrechoquent. Le risque de les voir s’envoler, de perdre le fil de sa pensée et d’être frustré(e) de ne plus s’en souvenir au bout de quelques minutes, est prégnant.

Une solution consiste à noter aussitôt dans un carnet, journal ou bloc-notes ce qui vient à l’esprit.

Ce petit break dans nos journées trop remplies permet d’être pleinement dans l’ici et maintenant. Prendre le temps de poser un regard sur soi en notant par exemple 5 évènements positifs vécus dans la journée permet de les revivre.

L’écriture libère, favorise l’introspection et s’avère être un outil thérapeutique pour se mettre en action, prendre sa vie en main.

Valentina, membre d’AOM nous livre son témoignage :

« Un jour j’ai réfléchi à ma vie et l’amour, à tous ceux qui m’entourent et qui m’aiment et que j’aime aussi… mari, parents, enfants, amis, animaux….J’ai ressenti un fort besoin de leur dire combien je les aime et souvent on fait l’erreur de ne pas oser le dire, de le garder pour soi en pensant que de toutes façons ils le savent, c’est une évidence.

Bien sûr c’est évident, on le montre continuellement dans nos gestes et nos actes de tous les jours, mais ce n’est pas pareil que de l’entendre dire, cela dégage une telle puissance et un tel bien-être dans les deux sens.

Alors j’ai décidé que j’allais écrire, écrire sur ma vie, sur l’amour, sur tous ceux que j’aime et qui ont un rôle important dans ma vie.

On ne peut pas imaginer la sensation de libération que j’en ai éprouvée.

Le simple fait d’écrire, de mettre de l’ordre dans mes pensées a été incroyablement libérateur.

À chaque fois que je relis mon petit manuscrit c’est aussi libérateur que la première fois et ça fait du bien.

C’est une première étape, je compte un jour lire le recueil de mes pensées à mes proches et ça sera un grand moment pour tout le monde :)…. »