Le syndrome de Calimero

Les personnes qui traversent des épreuves douloureuses (perte d’un proche, revers de fortune, drame, séparation, harcèlement, perte d’emploi…), peuvent parfois ressentir colère ou amertume tout au long de leur existence.

Susciter l’attention, l’empathie, la compassion et les réactions du style : « le (ou la) pauvre, avec tout ce qu’il (ou elle) a vécu, il faut être gentil avec lui (ou elle), et l’aider », devient confortable et ce système de croyances est souvent adopté dans nombre de situations.

A chaque nouvelle rencontre amicale ou professionnelle, les mêmes schémas se répètent. Les attentes sont disproportionnées et la communication se rompt brutalement. La faute à un comportement souvent inadapté et la fuite semble être la seule issue.

Ne souhaitant pas se remettre en question, analyser les raisons ou se faire aider par une tierce personne, elles ont tendance à se complaire dans le statut de la victime.

Comment interrompre cette spirale ?

  • décider de mettre un terme à cette attitude tant l’insatisfaction et la souffrance deviennent insupportables,
  • accepter qu’un proche qui vous aime par exemple, vous éclaire sur sa perception en lui posant la question : « selon toi qu’est-ce qui cloche chez moi ? »
  • consulter un thérapeute peut aider à « nettoyer » certaines croyances erronées et limitantes,
  • croire en soi, ses atouts et exploiter tous ses potentiels en s’affranchissant du regard des autres.

Au final, le sentiment d’être à sa place et de s’assumer pleinement prend le pas sur l’amertume et les ressentiments.

3 commentaires sur “Le syndrome de Calimero

Ajouter un commentaire

  1. La nuit n’est jamais complète. Il y a toujours puisque je le dis, puisque je l’affirme, au bout du chagrin, une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée.
    Il y a toujours un rêve qui veille, désir à combler, faim à satisfaire, un cœur généreux, une main tendue, une main ouverte, des yeux attentifs, une vie : la vie à se partager.
    Paul Eluard
    La nuit n’est jamais complète

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :