Defocaliser le mental de ses maux

Lorsqu’on souffre dans notre corps ou notre esprit, nous avons tendance à ressasser la douleur et les pensées négatives prennent le dessus.

Mais à ces maux succèdent inéluctablement des moments où l’on sent un Mieux-être.

C’est précisément là que l’on doit saisir l’opportunité de sortir, marcher, communiquer, écrire, créer, en un mot : AGIR !!!

Philomène, membre d’AOM, a réussi à defocaliser son mental de ses souffrances grâce à la peinture. Elle a récemment exposé ses icônes à la Salle des Dominicains à Nice en décembre dernier.

Elle témoigne : « Les icônes ont été pour moi une grande aide, une prière méditative pour prendre du recul sur ma maladie, qui, au final, m’a permis la compréhension de plein de choses ».