Bronnie Ware, une infirmière en soins palliatifs a recueilli les regrets de personnes en fin de vie.

Les cinq regrets les mieux partagés concernent les occasions manquées d’être vraiment nous-mêmes et de profiter de l’affection de nos proches.

« J’aurais dû m’autoriser davantage à suivre mon intuition, mes envies, à exprimer mes colères, plutôt que me conduire comme mon entourage attendait que je le fasse. »

Puis : « J’aurais mieux fait de passer moins de temps au travail et plus avec mes proches. »

Ensuite : « J’aurais dû témoigner mon affection à mon entourage, dire plus souvent je t’aime à mon compagnon, à mes enfants. »

Le regret d’avoir perdu de vue les vieux amis arrive à la quatrième place.

Enfin, nous nous en voulons de notre manque d’audace, de courage.

(Source : Psychologies Magazine mai 2019)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s