Mieux que le Prozac ou la méditation : l’amitié

Une expérience canadienne a mesuré l’impact de l’amitié sur le bien-être des lycéens. Sans surprise, ceux qui ont de bons copains résistent mieux aux engueulades des profs, aux altercations dans la cour, aux mauvaises notes. Leur niveau de stress, mesuré par leur taux de cortisol, est moins élevé. Une autre étude a comparé deux cohortes de femmes en dépression, l’une soignée avec des antidépresseurs, l’autre par des bénévoles qui, chaque jour, sont venus leur parler et les cajoler. Toutes ont guéri dans le même laps de temps, démontrant l’efficacité thérapeutique de l’amitié (ou la réversibilité de la dépression). Avoir des amis accroît le sentiment d’appartenance, les raisons d’exister, l’estime de soi, la confiance en l’autre, bref le bonheur, concluent toutes ces recherches.

Par ailleurs le psychanalyste Saverio Tomasella est convaincu que nos vraies amitiés nous transforment. La raison tient au fait que, grâce à la franchise, la sincérité mais aussi la confiance, la douceur et le respect qu’elle suppose, la véritable amitié nous aide souvent à réfléchir plus librement. Donc à agir autrement. C’est en ce sens que les amis nous transforment : en nous invitant à parler, à nous narrer, à argumenter, ils nous stimulent, apaisent, soutiennent, inspirent, chahutent, surprennent… Bref, ils nous aident à être et à vivre.

(Source : Psychologies Magazine Mai 2019)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s