Face à un mal-être, le rôle des proches est primordial

Parce que la personne qui souffre est souvent dans le déni ou se considère comme une victime – pensant à tort que les Autres sont responsables de son mal-être – le soutien d’un parent ou d’un conjoint va être déterminant. 

Alors, comment aider efficacement quand la personne est réticente à toute forme d’aide ?


>> L’association AOM vous propose 4 conseils à suivre.