La « révélation de soi » du thérapeute 

img_2338Dans le livre « Trois amis en quête de sagesse » (éd.L’Iconoclaste-Allary) qu’il a co-écrit avec Matthieu Ricard et Alexandre Jollien, le célèbre psychiatre Christophe André nous fait part de son expérience :

« …Une autre chose m’a toujours obsédé dans ma pratique, c’est ce qu’on appelle la « révélation de soi du thérapeute », le moment où le soignant, face à la souffrance de l’autre, parle un peu de la sienne… c’est un élément puissant… sans lequel une relation thérapeutique est fade, alors qu’elle peut prendre, grâce à lui, un goût de complicité et d’humanité… » 

et de conclure « … pas question d’envahir l’espace de la consultation avec notre propre histoire, pas question de chercher à faire « relativiser » le patient car il ne s’agit pas de dévaloriser son droit à souffrir. Il s’agit juste de lui faire rejoindre, au travers de sa souffrance, le vaste groupe des humains qui l’entourent…. Lorsqu’ils viennent nous voir, les patients sont en train de traverser l’enfer, ils s’y sentent seuls et perdus. Savoir que d’autres ont connu aussi ce chemin de souffrance peut parfois être pour eux un réconfort et un apaisement ». 

Ainsi, l’art d’un Thérapeute – du grec ancien therapeutés, un « serviteur » qui prend soin de quelqu’un – serait d’éclairer le patient par son expérience, son propre témoignage, la traversée d’une épreuve qui l’a fait grandir et comment il l’a surmontée.

Là, il deviendrait congruent, juste dans son propos, pourrait évoquer ce qu’il a expérimenté, ce qui a marché pour lui, ce qui a été difficile et le temps que cela a pris.

Et si cet éclairage fait écho avec l’histoire de son patient, la « connexion » s’opère, les deux personnes sont en empathie, peuvent exprimer de la compassion l’une pour l’autre et le processus de compréhension, d’acceptation et de guérison peut alors commencer.


>> L’association AOM regroupe des patients et des thérapeutes qui ont expérimenté eux-aussi des souffrances et s’en sont sortis avec ténacité, persévérance et courage.  Ils peuvent vous aider en commençant par vous livrer leur témoignage.

Un commentaire sur “La « révélation de soi » du thérapeute 

Ajouter un commentaire

  1. Entièrement d’accord, c’est toujours dans le but d’aider l’autre et savoir qu’il n’est pas
    seul, qu’€™il est écouté c’est déjà une partie de la guérison.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :