Transformer chaque épreuve en une force

Quand les épreuves, les difficultés, les échecs, les contrariétés se multiplient, on a le sentiment de ne pas en comprendre les raisons, de penser que le sort s’acharne sur nous, voire d’être une victime avec un fort sentiment d’injustice. 

Pourtant, il y a souvent un sens, une issue positive à nos petits malheurs.

Ainsi, une baisse de revenu peut être l’occasion de s’alléger de dépenses superflues, l’éloignement ou la perte d’amitiés dysharmonieuses sera l’occasion de faire de la place pour de nouvelles rencontres, le départ d’un collaborateur peut être bénéfique afin de repenser l’organisation de sa société, le départ d’un enfant du foyer peut permettre aux parents de travailler sur la notion d’attachement et de confiance, une perte d’emploi peut être l’occasion de se former et de développer de nouvelles capacités, une crise de l’humeur peut permettre d’être plus attentif à ses émotions pour Mieux les gérer si une nouvelle crise surgit, le deuil d’un proche peut nous faire prendre davantage conscience de l’essentiel, etc.

Si vous tournez en boucle sur vos écueils, sur les grains de sable qui vous empêchent d’avancer, prenez une feuille et notez les épreuves qui vous ont impacté ces derniers mois. En face de chacune, écrire le bénéfice, la transformation, le positif que cela a engendré.

Pour quel Bilan ?

Positif ! car il y a souvent à la clé, une évolution, une progression, un éveil de consciences, bref : un mal pour un bien.

Et c’est ainsi qu’on avancera avec plus de légèreté dans la vie.

5 commentaires sur “Transformer chaque épreuve en une force

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour cette belle positivité! En effet, dans toute difficulté réside quelque chose de bien. On ne perd jamais, on gagne ou on apprend!

    J'aime

  2. Très bonnes paroles, entièrement d’accord avec toi. Plus qu’à mettre en pratique.
    On est venu sans rien, on repart idem mais on laisse l »amour donné

    J'aime

  3. On le sait il n’y a rien de nouveau. Pourtant quand nous sommes dans la tourmente, la première attitude à avoir est de tenir car toujours les tempêtes s’apaisent On ne peut faire la part des choses qu’une fois le calme revenu, car nous sommes toujours à notre place. La pilule est quelquefois amère.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :