Ressentir la satisfaction d’aider un proche

Quand un proche est heureux, nous le sommes avec lui.

Quand il souffre, nous souffrons aussi.

Quand il rencontre une difficulté, qu’il nous en fait part et que nous l’aidons à aller mieux (parfois en nous contentant de l’écouter ou de lui prendre la main), nous avons le sentiment d’avoir fait quelque chose d’utile et pouvons même être emplis de joie.

Cela peut paraître simple comme démonstration mais pour une personne souffrant de troubles de l’humeur associés à un fort désir de mourir, ce don de soi peut s’avérer être l’ultime recours avant de sombrer.

Alors ne vous en privez pas, soyez présents pour vos proches et si vous souhaitez ressentir davantage cette satisfaction, vous pouvez rejoindre les bénévoles d’AOM.