Lorsque les personnes sensibles aux variations de l’humeur ressentent ces émotions, elles peuvent avoir des réactions brutales, violentes, plongeant les autres, les proches dans l’incompréhension voire la sidération.

Devant ou dans leur dos, les réflexions du style : « Il (ou elle) est fou (folle) ! On ne peut rien lui dire ! Qu’il (ou elle) aille se faire soigner, etc…. » fusent et l’isolement, la stigmatisation prennent le relais.

Afin d’éviter de penser que ce qui vous arrive est LA réalité, il est nécessaire de parler, de mettre des mots sur ce que l’on ressent.

L’association AOM est là pour vous écouter et vous pourrez partager cette souffrance avec des personnes qui ont vécu ce type de scénario.

Car OUI, on peut sortir de ces schémas !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s