L’art-thérapie, des vertus insoupçonnées 

img_1605L’application de l’Art à des fins thérapeutiques n’est pas un concept nouveau. La Grèce antique, tout comme la plupart des cultures traditionnelles, considéreraient que les arts avaient un effet cathartique (grec katharsis, purification) et thérapeutique. 

L’Art est un langage universel et il offre un accès privilégié aux émotions. Il est alors possible grâce à la peinture, la sculpture, le dessin ou la musique d’exprimer ses sensations ou ses sentiments. 

Basée sur l’exploitation du potentiel artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire, l’art-thérapie vient en aide aux personnes ayant des troubles de l’expression, de la communication et de la relation. Les bénéfices de l’art-thérapie s’observent alors dans la baisse des symptômes dépressifs et un gain de confiance en soi. (Cf « Gérer le trouble » point 9 du site de l’association AOM). 

Ce métier a eu son congrès à Tours les 25 et 26 novembre 2016 sous le patronage du ministère de la Santé. Conférences, expositions et autres présentations donneront l’occasion de mieux connaître les bénéfices de l’art-thérapie auprès de personnes (enfants, adultes, personnes âgées) atteintes d’autisme, de cancer, Alzheimer, bipolarité, schizophrénie, troubles d’apprentissage, déficience physique, troubles psycho-sociaux (monde de l’entreprise), etc. (Source : L’Avenir CA 4/11/16).


>> Plus d’informations ici.