Un film inspirant…

C’est pour illustrer son propos sur le fait que nous sommes facilement dépassés par le nombre impressionnant de problèmes auxquels le monde est confronté, que Tal Ben-Sahar, auteur du livre « Choisir sa vie » (éd.Pocket), évoque le film « Un monde meilleur » (M.Leder, 2000) dans lequel un professeur demande à ses élèves de trouver une idée pour rendre le monde meilleur.

« Le jeune Trevor décide alors d’accomplir trois bonnes actions purement désintéressées, en chargeant les trois personnes à qui il rend service de faire de même, et ainsi de suite. Si chaque personne en aide à son tour trois autres, en vingt et un de ces « relais » tous les habitants de la planète auront bénéficié d’un service. En suivant Trevor, on voit les actes de bonté se propager et affecter en profondeur des gens qu’il ne rencontrera jamais.

Le sentiment d’impuissance face aux grands problèmes du monde provient d’une certitude : notre contribution individuelle ne serait qu’une goutte d’eau dans la mer. Mais si on trouve un moyen d’intervenir, qui motive aussi d’autres gens – même s’ils ne sont pas très nombreux -, on peut réellement changer les choses. Dans le village planétaire où nous vivons, les réseaux sociaux connaissent une croissance exponentielle, et nos initiatives provoquent un effet domino dans le temps et l’espace.

Introduisez un changement positif dans le monde.

Passez le relais quand on vous a rendu service et incitez les autres à vous imiter ».

Tel est le message de ce film inspirant…


>> L’association AOM comptent des personnes qui ont souffert, sont sorties de la souffrance et souhaitent aider à leur tour.